Et ça continue, e-triage n°9… Votre newsletter de l’urgence !


Newsletter e-triage n°9 – Septembre 2016
Banner_index mai16 

Edito

Quia respexit humilitatem ancillae suae 
(Il s’est retourné sur la plus humble de ses servantes)
Bach dans le Magnificat

Cet appel à l’humilité s’adresse à tous ceux exerçant un certain pouvoir. Cela vaut, bien sûr, pour tous les dirigeants politiques ou du monde civil, cela vaut aussi pour tous ceux qui, de par leur situation sont « décideurs ». Et l’on ne peut que déplorer le sentiment de caste que dégagent certains personnages se détachant peu à peu de ceux qui n’ont pas comme eux la maîtrise des décisions et donnent l’impression d’être « hors sol ». […]
Rédacteur en Chef
Jean-Claude Deslandes

Actualité de l'urgence

b-card et Arrêt Cardiaque

Lire la suite
Intervention du numéro

Lire la suite
Informations médicales

Lire la suite
Mission de formation en Inde

Lire la suite
Information CORDIAM

Lire la suite

Actualité de l'arrêt cardiaque

Arrêt cardiaque

Lire la suite

Revue de presse

American Journal of Emergency Medicine
Vol. 34 - N°3
- Biomarqueurs de l’inflammation et pronostic des patients en dyspnée aigüe.
- BRIPPED scan et évaluation des patients dyspnéiques.
- Faut-il admettre les petits épanchements sous-duraux en soins intensifs ?
- Voie veineuse en urgence.
Vol. 34 - N°4
- Quand une convulsion n’est pas une convulsion !
- Fractures sternales et tamponnade cardiaque à distance d’un traumatisme thoracique fermé.
Vol. 34 - N°5
- Protection sociale et passage aux urgences.
- Prédiction pré-hospitalière des sepsis.
June 2016
- Glucagon et corps étranger œsophagien

Lire la suite
Annales françaises de médecine d’urgence
- Transfert inter-hospitalier vers une unité de neurologie vasculaire des accidents vasculaires ischémiques téléthrombolysés.
- Epidémiologie électrographique en urgence. Etude ECG Day 1

Lire la suite
Annals of Emergency Medicine
Vol. 67 - N°5
- Titration antalgique « patient guidée ».
- Kétamine et prise en charge d’une agitation comportementale aux urgences.
- Exacerbation aigüe d’un asthme chez l’enfant.
Vol. 68 - N°1.
- Traitement des nausées aux urgences par inhalation d’alcool isopropyl.
- La mesure non invasive de l’EtCO2 n’est pas un bon marqueur des complications lors des ingestions volontaires de médicaments.
Vol. 68 - N°2.
- Sécuriser les cathéters périphériques avec de la colle à suture.
- Réponse hémodynamique après induction à séquence rapide par Kétamine.


Lire la suite
Wilderness & Environmental Medicine
- Mal aigu des montagnes (MAM) et montée progressive en altitude.
- Nouvelles propositions pour la gestion des gelures en milieu hostile.
- Grossesse et activité de plein air en altitude.
- Prévention et traitement des noyades.

Lire la suite

Retour sur les congrès

Canadian Association Emergency Physicians
4-8 juin 2016, Quebec

Lire la suite
Urgences 2016
1, 2 et 3 juin, Paris

Lire la suite
Coopération médicale scientifique et technologique France-Russie – 50ème anniversaire

Lire la suite
Congrès du service santé des Sapeurs Pompiers

Lire la suite
SAMU’S CUP
21-26 mai, Bandol

Lire la suite

Nouveaux ouvrages

Chirurgie ambulatoire : aspects organisationnels
Anesthésistes et chirurgiens ont unifié leurs approches pour écrire un livre très pratique qui intéressera tous les acteurs de soins intervenant autour du geste chirurgical...

Lire la suite
Médicaments et iatrogenèse
Très heureuse initiative de l’éditeur Lavoisier que de consacrer un guide à la iatrogenèse des médicaments. La prescription, par définition, fait partie de notre profession...

Lire la suite
Méningites et syndromes méningés
Cette édition fait partie des références de la SFMU. Elle fait le point de façon scientifique et pratique sur la prise en charge aux urgences d’un syndrome méningé...

Lire la suite
Petit Dictionnaire Absurde & Impertinent de la médecine et de la Santé
Notre confrère, chirurgien de son état et épicurien par choix philosophique de vie, nous livre ici un ouvrage alliant humour et propos médicaux...

Lire la suite
Urgences respiratoires
Ce livre reprend une des journées thématiques de la SFMU. Celles-ci rencontrent un franc succès auprès des médecins et infirmiers de l’urgence...

Lire la suite

Nouveau produit

Une nouvelle arme dans des contaminations rares

Lire la suite

Formation

Test de connaissances

Lire la suite

Agenda

Congrès – Réunions – Formations

Lire la suite
 twitterfacebookviadeolinkedinemail 
  

e-triage n°8… Un tour de l’urgence en quelques clicks !


Newsletter e-triage n°8 – Mai 2016
Banner_index mai16 

Edito

Le plus grand danger pour la plupart d’entre nous n’est pas que notre but soit trop élevé et que nous le manquions, mais qu’il soit trop bas et que nous l’atteignons.

Michel Ange

Il en va ainsi de la médecine d’urgence. Un malade en détresse ne saurait être tiré d’affaire par un traitement a minima. Un blessé qui souffre ne saurait se contenter de quelques paroles et d’un antalgique mineur. Une détresse respiratoire  […]
Rédacteur en Chef
Jean-Claude Deslandes

Actualité de l'urgence

Médecine de catastrophe

Lire la suite
Grands témoins

Lire la suite

Actualité de l'arrêt cardiaque

Arrêt cardiaque
- Epinéphrine par voie intra-osseuse proximale ou distale, lors d’une fibrillation ventriculaire
- Prehospital endotracheal intubation and survival after out-of-hospital cardiac arrest
- Amélioration de la macro et micro circulation par un inhibiteur de la phosphodiestérase-5, lors d’un arrêt cardiaque.
- Impact of ventilation strategies during chest compression. An experimental study with clinical observations.

Lire la suite

Revue de presse

American Journal of Emergency Medicine
- Intérêt d’un protocole de fentanyl intranasal
- Une dépression du segment ST en aVL peut aider à différencier un infarctus inférieur d’une péricardite.
- Traitement du priapisme

Lire la suite
Annales françaises de médecine d’urgence
- Manifestations cardiovasculaires de l’intoxication cyanhydrique aiguë.
- Froid et suxaméthonium : une recommandation non fondée.

Lire la suite
Annals of Emergency Medicine
- Intérêt de la réalisation d’un CT-scan lors des traumatismes thoraciques fermés.
- Prévalence des contusions chez l’enfant aux urgences pédiatriques.
- Intubation trachéale pédiatrique par des paramedics.
- Incidence des thromboembolies après réversion des antagonistes de la Vitamine K par 4F-PCC.
- Douleur persistante au retour à domicile après hospitalisation pour accident de la route de sujets âgés.
- Intoxication par les inhibiteurs de Facteur Xa.
- Intoxication sévère par diphenhydramine. Apport d’une émulsion lipidique IV.
- Lésions par dispositif auto-injectable d’épinéphrine chez l’enfant.
- L’irrigation des abcès cutanés n’améliore pas le traitement.
- Mesure de la saturation en oxygène au cours de l’intubation trachéale aux urgences.

Lire la suite
Scandinavian Journal of Trauma, Resuscitation and Emergency Medicine
- Laryngoscope de Miller ou Airtraq pour réaliser une intubation orotrachéale lorsque l’on est porteur d’une tenue protectrice NRBC.

Lire la suite
Wilderness & environmental medicine
- L’acclimatation à la haute altitude est elle améliorée par la « lumière bleue » ?
- Décontamination des instruments chirurgicaux en situation d’exception.
- Epinéphrine auto-injectable et refroidissement et réchauffement successifs des ampoules.

Lire la suite

Retour sur les congrès

Canadian Emergency Care Conference
22 - 24 février 2016, Toronto

Lire la suite
EMS Today
23 - 25 février 2016, Baltimore

Lire la suite
Gathering of EAGLES XVIII
19 - 20 février, Dallas

Lire la suite

Nouveaux ouvrages

Procédures anesthésiques
Les auteurs ont eu l’heureuse initiative d’aborder ces procédures selon deux axes logiques. C’est ainsi qu’ils nous proposent deux ouvrages distincts et complémentaires...

Lire la suite

Nouveau produit

Octopus : Le « garde veine » de l’urgence

Lire la suite

Formation

Test de connaissances

Lire la suite

Agenda

Congrès – Réunions – Formations

Lire la suite
 twitterfacebookviadeolinkedinemail 
  

Si on ralentissait un peu… la FA rapide





Prise en charge de la fibrillation atriale à réponse ventriculaire rapide



La fibrillation atriale (FA) à réponse ventriculaire rapide (FARVR) est relativement courante dans la pratique quotidienne aux urgences. Les protocoles varient selon qu'on souhaite ralentir la fréquence cardiaque (rate-control) ou rétablir un rythme cardiaque régulier (rhythm control) [1]. 

Ce post vous propose des approches différentes pour réaliser le contrôle de la fréquence (rate control) telle qu'elle est recommandée en pratique clinique aux urgences.

Avec quoi ralentir une FA : Bloqueur des canaux calciques vs bêta-bloquants

Les principaux agents chronotropes négatifs utilisables comprennent les inhibiteurs calciques (BCC) tels que le vérapamil ou le diltiazem, et les bêta-bloquants (BB), comme l'esmolol ou le métoprolol. Les données récentes de la littérature ont tendance à favoriser CCB d'un point de vue global bien que la différence entre les deux classes soit loin d'être clairement élucidée par de l'EBM de haut niveau.

Une étude récente, prospective, randomisée et en double aveugle, suggère que le diltiazem permet d'obtenir un contrôle de la fréquence plus rapidement et plus efficacement que le métoprolol [2]. Une autre étude antérieure retrouve également cette tendance à utiliser les BCC en première intention, suggérant que le diltiazem diminue la fréquence cardiaque plus rapidement et plus profondément que le métoprolol [3]. Cependant, une autre étude suggère que l'esmolol et le verapamil offrent tous deux un contrôle adéquat de la fréquence, l'esmolol étant plus susceptible de provoquer une cardioversion avec retour à un rythme sinusal normal [4].

Il est clair qu'aucune différence globale entre les BCC et les BB n'a pu être identifiée à grande échelle jusqu'à présent. En effet, la majorité de ces études ont tendance à évaluer le temps permettant d'atteindre la fréquence voulue ou à s'arrêter à des critères qualitatifs, mais il n'existe pas d'évaluation des résultats cliniques plus pertinents pour les patients, comme la mortalité ou la survenue d'accidents trombe-emboliques. Une seule étude récente n'a révélé aucune différence significative dans le taux d'admission, la durée de séjour aux urgences, la survenue d'événements indésirables ou le nombre de réadmissions chez les patients ayant reçu l'une ou l'autre des deux classes thérapeutiques (BCC et BB) utilisées dans la FA avec RVR [5]. Ainsi, il semble que les BCC et les BB soient efficaces pour le contrôle de la fréquence mais surtout que les caractéristiques spécifiques des patients devraient guider les décisions thérapeutiques, comme on le verra plus loin.


Situations cliniques spécifiques

Chez l'insuffisant cardiaque chronique

Les BB et les BCC doivent être évités dans l'insuffisance cardiaque décompensée, car les  effets inotropes négatifs peuvent aggraver la progression de l'insuffisance cardiaque. Les solutions alternatives dans ce contexte incluent l'amiodarone et la digitaline. Cependant, certains BB comme le bisoprolol ont montré des bénéfices de mortalité à long terme chez les patients atteints d'IC. Ils peuvent être utilisés dans cette indication et doivent donc être considérés comme un traitement de première intention dans cette population de patients.

Chez l'insuffisant respiratoire

Les BB doivent être évités pour prévenir l'aggravation d'un bronchospasme. Les BCC peuvent donc être préférés dans ce contexte.

Chez l'hypertendu

Un BCC peut être préféré aux BBs, car l'action antihypertensive rapide des BCC permet une double action.

Chez l'hypotendu

Les alternatives aux BCC et aux BB incluent le magnésium, l'amiodarone et la cardioversion électrique répétitive [6]. En cas d'instabilité hémodynamique, la cardioversion électrique doit être préférée. 


References 



  1. January CT, Wann LS, Alpert JS, et al. 2014 AHA/ACC/HRS Guideline for the Management of Patients With Atrial Fibrillation: A Report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Practice Guidelines and the Heart Rhythm Society. Circulation 2014;130(23):e199-267. PMID: 24682347
  2. Abstracts of the SAEM (Society for Academic Emergency Medicine) Annual Meeting. June 1-5, 2011. Boston, Massachusetts, USA. Acad Emerg Med. 2011;18 Suppl 1:S1-268. PubMed PMID:21598455.
  3. Demircan C, Cikriklar HI, Engindeniz Z et al. Comparison of the effectiveness of intravenous diltiazem and metoprolol in the management of rapid ventricular rate in atrial fibrillation. Emerg Med J. 2005;22(6):411-4. Erratum in: Emerg Med J. 2005;22(10):758. PubMed PMID: 15911947.
  4. Platia EV, Michelson EL, Porterfield JK, Das G. Esmolol versus verapamil in the acute treatment of atrial fibrillation or atrial flutter. Am J Cardiol. 1989;63 (13):925-9. PubMed PMID: 2564725.
  5. Scheuermeyer FX, Grafstein E, Stenstrom R et al. Safety and efficiency of calcium channel blockers versus beta-blockers for rate control in patients with atrial fibrillation and no acute underlying medical illness. Acad Emerg Med. 2013;20(3):222-30. PubMed PMID: 23517253.
  6. Weingart S. The Crashing Atrial Fibrillation Patient. EMCrit Blog Emergency Department Critical Care. N.p., 2009. Web. 15 Sept. 2014.